La campagne a débuté le 3 février. Madické Niang, Issa Sall, Macky Sall, Idrissa Seck et Ousmane Sonko vont s’affronter jusqu’au scrutin du 24 février.

Le directeur général de l’ISP Mwene Ditu dénonce ce qu’il considère comme étant une irrégularité dans l’arrêté ministériel nommant les membres du nouveau comité de gestion de cet établissement.

La MONUSCO finance la construction d’un centre de formation pour les ex-combattants à Salamabila, dans la province du Maniema. Les travaux sont exécutés par la Caritas. Le lancement officiel des travaux de ce centre a eu lieu dimanche 27 janvier à Salamabila lors de la visite d’évaluation de la MONUSCO.

Le vice-premier ministre chargé de Transports, José Makila, a suspendu mercredi 30 janvier le Directeur général de la Société de transports au Congo (TRANSCO), Michel Kirumba.

 Le peuple congolais a donné une leçon extraordinaire de sa prise de conscience et de maturité, a affirmé mercredi 30 janvier la Représentante spéciale du Secrétaire général de l’ONU en RDC, Leila Zerrougui, au cours de sa première conférence de presse de 2019 à Kinshasa.

Deux personnes sont mortes mardi 29 janvier dans la commune Tshopo à Kisangani. Un véhicule de l’école de la police a tamponné un motocycliste qui transportait deux passagers.

Félix Tshisekedi Tshilombo, président de l’Union pour la démocratie et le progrès social (UDPS), devenu Président de la République, a donné mandat à Jean-Marc Kabund-a-Kabund, secrétaire général du parti, d’assumer son intérim à la tête de ce parti politique.

Revue de presse du mardi 29 janvier 2019

Les journaux parus ce mardi à Kinshasa commentent l’ouverture de la session extraordinaire de la 3e législature de la 3e République avec la première plénière de session extraordinaire de janvier 2019 consacrée à la mise en place du bureau provisoire.

Le secrétaire général de l’Assemblée nationale, Jean Nguvulu Khoji a procédé lundi 28 janvier à l’installation du bureau provisoire de l’Assemblée nationale de la 3e législature au Palais du peuple dans la commune de Lingwala, renseigne l’Agence congolaise de presse (ACP).

Ce bureau est constitué d’un président, Gabriel Kyungu Wa Kumwanza âgé de 80 ans, le doyen qui sera assisté par deux secrétaires, les deux benjamins Jackson Ausse Afingoto (âgé de 26 ans) et Aminata Namasia (âgée de 25 ans).

Cette composition répond aux dispositions légales qui stipulent que le bureau provisoire de l’Assemblée nationale est constitué du doyen des députés et deux plus jeunes députés nationaux, rapporte l’agence. 

Le président du bureau provisoire, indique Forum des As, a rappelé à l’assistance les trois principales tâches de la présente session, à savoir : « la vérification et la validation des pouvoirs ; l’élaboration et l’adoption du règlement intérieur de l’Assemblée nationale ; l’élection et l’installation des membres du bureau définitif de la chambre basse, conformément aux dispositions de l’article 111 de la Constitution ».

Antoine-Gabriel Kyungu a exhorté les députés nationaux nouvellement élus à s’adonner suffisamment au travail parlementaire, en mettant à profit leur savoir-faire et leur disponibilité, fait remarquer Le Potentiel.

Pour rappel, note le quotidien, 485 députés nationaux ont été élus sur les 500 attendus, à travers les 26 provinces de la République démocratique du Congo, selon les résultats provisoires des élections du 30 décembre 2018 publiés par la Commission électorale nationale indépendante. Au rendez-vous de lundi, 434 députés ont pris part et 51 élus ne se sont pas encore présentés, tandis que 15 sièges restent à pourvoir, rapporte le tabloïd.

Des Kinois se sont exprimés sur leurs attentes pour la nouvelle législature qui s'est installée lundi 28 janvier 2019 à l'Assemblée nationale, indique Actualite.cd.

Nombreux sont ceux qui mettent en garde les nouveaux élus contre la poursuite des intérêts personnels au lieu des intérêts communs, résume le site web.

A propos de ce processus électoral, le Journal du Citoyen consacre deux numéros à l’investiture de Félix-Antoine Tshisekedi et à la réaction de la communauté nationale et internationale à son élection. Ces éditions sont à lire ici :

/sites/default/files/2019-01/untitled_2.pdf

/sites/default/files/2019-01/untitled.pdf

 

Grève des agents de la TRANSCO

Dans un autre registre, les quotidiens de Kinshasa reviennent sur la grève des agents de la Société de transport du Congo (TRANSCO).

Les bus de la société Transport au Congo étaient invisibles sur les grandes artères de la capitale congolaise lundi 28 janvier, a constaté 7sur7.cd.

Selon ce portail, les agents ont décidé d’observer un mouvement de grève afin d’exiger le paiement de leur salaire qu’ils n’ont pas perçu depuis environ 6 mois.

Cet arrêt brusque de travail a occasionné une forte perturbation dans le déplacement de la population, particulièrement pour les élèves dont les parents souscrivent mensuellement à un abonnement de transport scolaire auprès de cette société, a pour sa part détaillé, l’ACP.

 M. Michel Kirumba Kimuha, directeur général de cette société de transport en commun a justifié l’arrêt brusque de travail de ses agents par le retard de trois jours que l’entreprise a mis pour la paie du salaire du mois de janvier 2019, relaye l’agence.

Les agents de cette entreprise revendiquent le départ du directeur général, Michel Kirumba, révèle La Prospérité. Ce serait, à leur avis, la solution adéquate pouvant permettre de régler les différents problèmes notamment, liés au non-paiement des gratifications, primes de performance et de salaire, conclut le tabloïd.

«UNILU, ISTA, ISP/BUKAVU, TRANSCO, SCPT … Tshisekedi attendu sur plusieurs fronts », titre L’Avenir. Pour le quotidien, à peine investi comme 5ee président de la République démocratique du Congo, Félix Tshisekedi doit se battre pour réaliser son programme de campagne et régler plusieurs dossiers chauds relevant de plusieurs domaines.

 

 

Radio Okapi

Après une nuit passée à Kempinski Fleuve Congo hôtel, le soir de son investiture, le président de la République, Félix Tshisekedi, est provisoirement installé dans une des résidences à la cité de l'Union africaine (UA), au Mont Ngaliema.

ANALYSE. L'arrivée au pouvoir de Félix Tshisekedi ne fait pas l'unanimité, pas plus que les conditions de son élection, d'autant plus que les défis qui l'attendent sont nombreux.

Chanteuse, auteure, compositrice, interprète, actrice de cinéma  et pratiquante de plusieurs instruments dont la guitare et le synthétiseur qui l’accompagnent dans ses œuvres. La chanteuse est venue à Kinshasa pour le lancement et la promotion de son disque « Au-delà ». Noy Meirson est connu depuis près d’une année à travers le clip du replay de l’œuvre emblématique de Bob Marley« Redemption song », qui passe sou-vent sur Antenne A, l’un des sponsors qui ont organisé les spectacles de la chanteuse.

JEANNOT NE NZAU DIOP